Travaux dans les écoles : une rentrée sereine

04/09/2020

Travaux

116 000 € attribués aux travaux dans les écoles publiques de la commune

Pour préparer la rentrée scolaire de septembre, des travaux de rénovation et de sécurisation ont été réalisés durant l'été dans les écoles du Pré Hibou, de Féjaz et de Vallon Fleuri, pour préparer le retour des élèves dans les meilleures conditions possibles.

"Nous avons accordé un budget de 40 000 € pour des travaux de rénovation dans les trois écoles : des travaux de rafraîchissement de peinture dans les WC, les couloirs et les cages d'escalier, ainsi que des travaux concernant le mobilier, la plomberie et le sol. Nous avons mis tout en oeuvre pour réaliser ces améliorations avant la rentrée scolaire, et nous avons déjà eu des retours positifs de la part des parents et des enseignants" précise le maire, Alexandre Gennaro.

Le groupe scolaire de Féjaz a bénéficié de plusieurs améliorations à hauteur de 60 000 € : la sécurisation de la cour de l'élémentaire et de la maternelle grâce à une nouvelle clôture haute d'1m90 pour éviter les intrusions, ainsi qu'un dispositif de visiophone pour vérifier les entrées.

Un budget de 16 000 € a été attribué aux trois écoles concernant la mise en place d'un dispositif d'alarme de mise en sécurité, pour toutes les personnes présentes dans l'établissement.

3 créations de postes d'agents de surveillance des écoles

La sécurité avant tout... En plus du protocole sanitaire mis en place pour la rentrée des classes du mardi 1er septembre, la commune a recruté trois agents de surveillance des écoles pour assurer la sécurité des écoliers aux abords des bâtiments scolaires, et veiller à la protection des enfants et des parents.

"Ces trois créations de postes visent à renforcer un accès sécurisé aux écoles et faciliter la traversée des enfants, tout en modérant la circulation. Nous avons aussi amélioré la signalétique des traversées piétonnes à proximité des écoles, avec des traçages sur la route. Ce sont des mesures pour le bien-être des parents et leurs enfants" explique Morvarid Vincent, déléguée aux Affaires scolaires.