Conseil municipal du 24/08

24/08/2020

Politique

Le Conseil municipal du lundi 24 août a débuté par l’intervention du Maire Alexandre Gennaro, qui a d’abord rappelé les règles sanitaires en vigueur auprès du public et des élus présents, préalablement à l'ouverture de la séance.

Avant d’entamer les 25 délibérations prévues à l’ordre du jour, Jean-Christophe Ailloud, secrétaire général de la SAS (Société d’Aménagement de la Savoie) ainsi que Alain Jasseron, directeur d’agence, ont pris la parole afin de faire le point sur le dossier ZAC VALMAR, projet de requalification du centre-ville de La Ravoire qui a débuté en 2007. « Pour rappel, le programme global des constructions à édifier représente une surface de 88 000 m² pour un total de 457 logements à construire » précise M. Ailloud. Alexandre Gennaro a ensuite remercié les deux intervenants pour leur présentation. « Nous allons travailler ensemble sur l’avenir de ce projet, conformément à nos engagements pris durant notre campagne », ajouta le Maire.

Les délibérations « simples » concernant le renouvellement d’adhésion au service de prévention des risques professionnels du centre de gestion de la Savoie, ainsi que la convention de mise à disposition d’équipements de tennis ont été votées à l’unanimité.

Le premier débat qui anima les élus durant la séance fut celui de la convention avec les partenaires pour l’attribution d’une aide de 30 € aux enfants ravoiriens pour une adhésion sportive ou culturelle. Xavier Trosset, élu à la Vie associative, a défendu fièrement le projet : « Nous avons rencontré plus de 80% des associations de la commune et identifié le nombre d’enfants ravoiriens. Il ne faut pas oublier que cette subvention est une aide précieuse pour de nombreuses associations qui ont traversé le confinement avec difficulté ». Viviane Coquillaux, élue de l’opposition, s’est exprimée sur le sujet : « Si nous prenons par exemple La Ravoire-Challes Basket, l’association ne correspond pas aux critères puisque le siège social se trouve actuellement à Challes-les-Eaux, il y a donc une confusion. Certaines associations proposent des activités qui ne rentrent pas dans les critères sportifs ou culturelles : spa, sauna, hammam… Les choses doivent se faire dans le sens où elles ont été votées, il y a pour l’instant une absence de conformité ». Le Maire a tout de suite rassuré l’assemblée : « Nous ferons une régularisation rapidement, comme c’est le cas avec le Val de Leysse Handball qui est déjà sous convention avec la commune ». La délibération a été voté, avec 3 voix contre et 3 abstentions.

Seconde délibération d’importance, la modification du tableau des effectifs du personnel communal. Alexandre Gennaro a déclaré : « La Vie associative passe sous une autre direction pour une meilleure fluidité entre les services, notamment pour la transmission de l’information. Quand nous souhaitons organiser un événement aujourd’hui, nous prenons 3 fois plus de temps à cause du Covid. Nous devons nous donner les moyens et proposer de nouvelles animations dans nos quartiers ». La délibération a été voté à l’unanimité.

Plusieurs délibérations « à préciser » ont été votées avec 3 abstentions : la désignation d’un représentant permanent à la SAS, à la CLECT (Commission Locale d'Évaluation des Charges Transférées), et d’un conseiller en charge des questions de défense. M. Boireaud, élu de l’opposition, n’a pas remis en cause le choix de ces représentants : « Le choix appartient au Maire de placer sa confiance en des personnes en accord avec ses valeurs, nous ne souhaitons pas nous prononcer sur le sujet ».

Côté social, Chantal Giorda, élue aux Affaires sociales, a proposé de modifier le règlement de fonctionnement des structures de la petite enfance. « Le règlement de fonctionnement des structures d’accueil de la petite enfance nécessite quelques ajustements, notamment l’augmentation de la capacité d’accueil des enfants au multi-accueil Les Lutins ». Marie-Hélène Mennessier, élue de l’opposition, a regretté cette délibération « à débattre » hâtive :
« Nous regrettons que ces choix soient votés directement. Cela n’a pas été discuté en commission précédemment. Mais ce sont des changements à la marge, ainsi nous comprenons l’urgence de prise de décision, notamment avec l’arrivée de la rentrée scolaire ».

Pour finir, le Maire a remercié l’ensemble des élus pour leur participation ainsi que le public présent, et a invité l’assemblée à rejoindre le Ciné d’été prévue le soir même à Féjaz pour le film « Yao », projeté avec des sous titres pour les personnes sourdes et malentendantes.