> > La future place de l'hôtel de ville

La future place de l'hôtel de ville

30/01/2018

Travaux

La place de l'Hôtel de ville sortira de terre d'ici l'automne 2018. En attendant, Pierre-Eric Ménard, architecte paysagiste nous la dévoile...

La nouvelle place de l'Hôtel de ville sera le "point de mire" du projet Valmar, même si d'autres constructions verront encore le jour dans les années à venir. Quel est le projet architectural et paysager de ce coeur de ville ?
Eric-Pierre Ménard : "Cette place sera l'endroit où tout converge. Elle fait partie de deux axes : l'axe naturel et historique entre les collines de l'Échaud et de l'Église, l'axe urbain et symbolique entre l'Église et la Mairie, l'axe écologique car elle se situera au carrefour des noues paysagères qui enserrent le bâtiment Symphonie."

Justement, l'eau est le fil conducteur de ce projet. Comment va-t-elle se matérialiser sur la place ?
E-P. M. : "Le chemin de l’eau constitue l’axe majeur de la composition urbaine et paysagère, l’identité forte du nouveau centre. Il accompagne la structure urbaine, celle des cheminements et des accès, qui en définitive souligne la hiérarchisation des espaces publics et leur fonctionnement. Une fontaine à jets, installée au sol sur 160 m2, sera le point d'orgue de ces cheminements de l'eau."

Comment va-t-elle s’inscrire dans le projet Valmar ?
E-P. M. : "Pièce urbaine maîtresse, la place offre un vaste espace de représentation, perceptible depuis la rue de la Concorde. La surface est libre, minérale. Par définition la "place" se définit comme un espace libre, un vide, une respiration dans le tissu urbain. Son rôle est de constituer un espace polyvalent permettant d'accueillir toute sorte de manifestations. Cela explique cet espace plan, accessible à tous et majoritairement minéral. La fontaine dite "sèche" au 1er plan crée une animation et offre un rafraichissement appréciable en été..."

Quelles seront ses dimensions de cette place ?
E-P. M. : "Ces proportions de 39 mètres sur 39 mètres pour la partie pavée de pierres constituent la cœur de la place proprement dit. Les proportions globales - avec les chemins qui la bordent - sont de 45 mètres par 53 mètres environ. Elles sont calées sur les axes urbains orthogonaux qui composent le quartier. Ce vide est proportionné par rapport aux "pleins" bâtis, afin qu'ils se valorisent l'un par rapport à l'autre..."

Comment se fait le choix des matériaux et des végétaux ?
E-P. M. : "Il y a de très peu de végétaux, seulement des arbres en cépée : 1 érable rouge de belle taille, accompagné de 2 érables "du fleuve Amour" plus petits aux couleurs rutilantes à l'automne... La place est volontairement épurée, les végétaux peuplent les noues créant un équilibre d'ensemble."

Qu’est ce qui fera l’originalité de cette place ?
E-P. M. : "Sa forme carrée et son sol qui est un mixte entre des pavés de granit beige et la pierre bleu de Hainaut sous forme de lignes de dalles, sa fontaine sèche qui est complètement invisible quand elle est arrêtée".


Cette place minérale, à taille humaine sera à la croisée des cheminements piétons, des grands ensembles naturels, des bâtiments symboliques que sont la mairie et l'église. Elle sera constituée de :

- 1 grand mât projecteur sera installé au milieu de la place pour éclairer l'ensemble.
- 1521 m2 : taille de la future place de l'Hôtel de Ville
- 25 jets d'eau se déclencheront de manière aléatoire sur la place. Ils feront partie d'une fontaine de 160m2, située à l'angle des deux noues.